La vedette White Bird 3

         
 

Images en 100 dpi (Cliquez-les pour fermer les fenêtres)

 
 

En 1979, j'ai entrepris la construction de la maquette d'une vedette de 1 mètre 20 environ. Trois ans de travail (600 heures) pour un résultat très satisfaisant.
Toute la coque est faite de balsa pour gagner un maximum de poids. Les moindres détails ont été reproduits et les coussins en peau de chamois font (presque) plus vrai que nature.

 
  La transmission de la propulsion électrique jusqu'à l'hélice est assurée par une embase "Z-drive" avec deux renvois d'angle à 90 degrés. Les axes sont montés sur des roulements à billes de 9 mm de diamètre extérieur tandis que celui des engrenages est de 11 mm. L'accouplement est protégé par un soufflet en caoutchouc. L'hélice tourne à 5 500 tours par minute environ. Dans l'eau, sa rotation n'est que d'environ 3 500 à 3 800 tours par minute.
L'intensité moteur passe alors à 14 ou 15 ampères. Il faut que les accus assurent !!!!

Le tiers du temps a été consacré à cette partie délicate du bateau. C'était la plus grande difficulté de la construction et, bien entendu, pas question d'acheter une embase toute faite. L'usinage de toutes les pièces, en majorité en aluminium, eu lieu dans une petite chambre car je n'avais pas d'atelier. J'ai traîné des copeaux dans tout l'appartement. La moquette bouclée en a avalé des quantités fantastiques …… Que de merveilleux souvenir !

Toutes ces photos ont été prises récemment




Détail des pièces de l'embase


L'embase en cours de remontage

 
 

Une petite maison m'a permis, en 1980, de bien m'installer pour construire la coque et terminer rapidement le modèle réduit. Je me souviens des longues promenades au bord du plan d'eau voisin avec mon épouse, alors enceinte de notre aîné tout en pilotant la petite embarcation grâce à une radio. Je me suis amusé comme un gamin avec "mon" jouet, c'était fantastique.  
  J'ai refait, récemment, tout l'équipement électronique (Variateur) et amélioré la transmission entre le moteur et l'embase (Voir photos). Cela m'a pris 200 heures environ mais, aujourd'hui, cette maquette est très fiable et me procure beaucoup de plaisirs à la piloter.